Anne Desrivières imagine des œuvres hybrides dans lesquelles elle fait cohabiter des impressions, des mots et images, de manière incongrue. Elle interroge notre rapport à l'image au sein de notre société par un travail de réécriture de la presse quotidienne à travers les prismes de la surprise, de l’ironie ou encore du cynisme, pour aborder les discours politiques et les réalités sociales actuelles

Anne Desrivières imagines hybrid works in which she brings together impressions, words and images, in an incongruous way.
She questions our relationship to image within our society through the work of rewriting the daily press through the prisms of surprise, irony or even cynicism, to address political discourses and current social realities.





Sans titre, fougères


Série de 10 formats orginaux, sérigraphie sur carton gris, 51,5 x 66,7 cm, 2023.


Née d’un désir d’expérimentation en sérigraphie, la série Les Fougères résulte de la répétition non ordonnée d’un motif et de son miroir. Le recouvrement varie entre transparence et opacité, créant alors de nouvelles teintes, de nouvelles formes. Chaque passage brouille un peu plus le motif initial.

Sans titre, fougères est une invitation à se rapprocher au plus près pour se perdre dans les variations, dans l’abstraction. 



/ Exposition Bouquet final, Galerie 3.1, Conseil départemental, Toulouse, 2023.


Tags: 
serigraphy, drawing




Occitan fa punk


Série de 11 images. Photocopie sur papiers colorés, format A4, 2022.

Ce projet a vu le jour au cours d’une résidence à La Fabrique (Université Jean Jaurès, Toulouse) à l’occasion du festival Occitan Fa Punk, désireux de mettre en valeur la scène musicale occitane contemporaine.

Durant une semaine le hall de la Fabrique a été le lieu d’échanges avec les artistes, étudiants et enseignants.
Quel lien à la tradition, à la langue occitane ? Comment faire vivre et évoluer cette culture, au 21e siècle ?
Photocopiées sur des papiers colorés, ces paroles et réflexions ont pris place au fil des jours sur le mur principal de l’entrée.

Comme en musique, une "rupture de transmission" existe dans le domaine visuel. Comment créer avec ce qui reste ?
Une série de 11 images est née de ces questionnements, s’inspirant du processus musical des artistes présents. Elles sont composées à partir de l'existant (images issues de livres, ou ramenées par les musiciens : photos, plantes, gravures, broderies…), par mixage, ici à la photocopieuse. Elles mettent en lumière des impressions, évoquent l'esprit occitan contemporain, son lien aux traditions, à la terre, aux esprits, à la musique et à la nature.

Un livre d’artiste regroupe la matière récoltée au cours de cette résidence et la série imaginée.


/Exposition
work in progress dans le hall de La Fabrique, Université Jean Jaurès, Toulouse, 2022.


Tags:
artist book, work in situ, multiple




Paix dans l’monde


Tampon bleu sur coupure de journal, formats variables, série en cours depuis 2009.

Paix dans l’monde est né du plaisir du détournement, de la surprise de voir une photo changer de sens en y apposant un simple tampon.

Les images qui naissent de cette action sont légères pour certaines, drôles, poétiques, ironiques et parfois graves.

Une partie de ces images a été initialement disséminée dans des livres de bibliothèques, en résonance avec leur titre, entre 2009 et 2010.

C’est leur mode d’exposition qui permet de les lier et d'en faire une lecture plus globale. Présentée sous forme de nuages d’idées, la série emporte dans une ritournelle étourdissante qui lui donne ainsi une teneur plus universelle et bien plus politique.


/ Exposition
Expression, image, liberté, Maison du jeune citoyen, Schiltigheim (Alsace), 2017.
/ Exposition personnelle dans le cadre du festival Rien à voir !, Monestiés (Tarn), 2023


Tags:
public art, work in progress





Tout est sous contrôle


Sérigraphie sur pages de journaux, format 32 x 47 cm, série en cours depuis 2008.

La série Tout est sous contrôle joue sur les mots, ironise, déplore.

Le procédé consiste à sérigraphier une silhouette noire sur des pages de journaux, créant autant de sens que d’affiches.
Chaque sérigraphie aborde et questionne un thème qui lui est propre : écologie, santé, politique intérieure et internationale, faits divers, etc. 

Initiée en 2008, cette série a été reprise en 2020, parce qu’elle avait toujours son mot à dire. Elle se complète aujourd’hui plus ponctuellement, venant marquer les événements et sujets du moment. Tout est sous contrôle place le projecteur sur un temps donné, mais s'expose dans sa série.

Mises bout à bout, ces sérigraphies retracent de manière entêtante plusieurs années d’actualités avec force et cynisme. On y lit leurs impasses, leurs espoirs, leurs crises, leurs répétitions.


/ Sérigraphies collées dans les rues de Montreuil en 2008.
/ Exposition
Bouquet final, Galerie 3.1, Conseil départemental, Toulouse, 2023.
/ Exposition personnelle dans le cadre du festival
Rien à voir !, Monestiés, 2023.


Tags:
serigraphy
drawing, public art







© Anne Desrivières - Running on Cargo